L'autodestruction du mouvement psychanalytique par Sébastien Dupont

L'autodestruction du mouvement psychanalytique

Titre de livre: L'autodestruction du mouvement psychanalytique

Éditeur: Editions Gallimard

Auteur: Sébastien Dupont


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Sébastien Dupont avec L'autodestruction du mouvement psychanalytique

Passé l’âge d’or, en France, des années 1960-1980, la psychanalyse a perdu régulièrement de son influence et de son attrait, que ce soit auprès des intellectuels, des acteurs de la santé mentale ou de l’opinion publique. En plus d’être contestée scientifiquement par les neurosciences et la psychologie cognitive, elle est plus que jamais exposée à la concurrence d’autres approches psychothérapeutiques. Tout donne à penser qu’elle se trouve à un moment charnière de son histoire qui décidera de son avenir.

Comment expliquer cet affaiblissement ? Il ne tient pas simplement à des oppositions extérieures, montre Sébastien Dupont. Il a sa source dans les dysfonctionnements et les dérives internes du mouvement psychanalytique lui-même. L’ouvrage en propose une analyse méthodique et sans complaisance, non dans le dessein d’accabler une fois de plus la psychanalyse, mais d’en appeler au contraire à un sursaut qui lui rendrait sa crédibilité pratique et sa vitalité théorique.

Livres connexes

Passé l’âge d’or, en France, des années 1960-1980, la psychanalyse a perdu régulièrement de son influence et de son attrait, que ce soit auprès des intellectuels, des acteurs de la santé mentale ou de l’opinion publique. En plus d’être contestée scientifiquement par les neurosciences et la psychologie cognitive, elle est plus que jamais exposée à la concurrence d’autres approches psychothérapeutiques. Tout donne à penser qu’elle se trouve à un moment charnière de son histoire qui décidera de son avenir.

Comment expliquer cet affaiblissement ? Il ne tient pas simplement à des oppositions extérieures, montre Sébastien Dupont. Il a sa source dans les dysfonctionnements et les dérives internes du mouvement psychanalytique lui-même. L’ouvrage en propose une analyse méthodique et sans complaisance, non dans le dessein d’accabler une fois de plus la psychanalyse, mais d’en appeler au contraire à un sursaut qui lui rendrait sa crédibilité pratique et sa vitalité théorique.Passé l’âge d’or, en France, des années 1960-1980, la psychanalyse a perdu régulièrement de son influence et de son attrait, que ce soit auprès des intellectuels, des acteurs de la santé mentale ou de l’opinion publique. En plus d’être contestée scientifiquement par les neurosciences et la psychologie cognitive, elle est plus que jamais exposée à la concurrence d’autres approches psychothérapeutiques. Tout donne à penser qu’elle se trouve à un moment charnière de son histoire qui décidera de son avenir.

Comment expliquer cet affaiblissement ? Il ne tient pas simplement à des oppositions extérieures, montre Sébastien Dupont. Il a sa source dans les dysfonctionnements et les dérives internes du mouvement psychanalytique lui-même. L’ouvrage en propose une analyse méthodique et sans complaisance, non dans le dessein d’accabler une fois de plus la psychanalyse, mais d’en appeler au contraire à un sursaut qui lui rendrait sa crédibilité pratique et sa vitalité théorique.